← 11d.im

Comment couper les ponts avec les personnes utilisant gmail

13.01.2022

C’est simple : il suffit d’utiliser une adresse mail mal utilisant un serveur tiers configuré pour juste faire son travail. Il y a tout un tas de manipulation à faire pour ne pas être classé comme spam. Des trucs explicites et parfois des trucs sous-documentés.

Jusque là, cela permettait de faire de couper aléatoirement mes liens. Au début, je relançais mes proches et leur demandais de consulter leur dossier à spams. Aujourd’hui, si c’est vraiment important, je passe par d’autres canaux ou bien je ne m’inquiète pas trop du manque de réponse. Je suis également étonné du nombre de services commerciaux qui utilisent google, et uniquement google, pour leurs emails. C’est relativement ironique car je pense qu’une grande part de la popularité de gmail et ce qui les a propulsé en situation de monopole a été d’offrir un rempart efficace contre le spam avec des filtres classiques mais aussi avec un système partagé de classification.

Bien que cela revient également à se tirer une balle dans le pied, il y a aussi un côté plus serein à savoir que les correspondances ne sont plus dépendantes de google que cela par choix ou par contrainte de la personne avec qui l’on tente de correspondre. Comme si ce n’était plus au fond des emails mais une autre forme de communication filtrée et policée sans prévenance. Une sorte de présence oppressante mais également impalpable en moins. En tous cas, je ne pense pas y revenir ou passer plus de temps à échapper à leur filtre. Au mieux, je préviens mes correspondants de mes efforts et ce que cela leur impose aussi comme efforts puis je laisse à chacun évaluer l’importance et le coût cognitif que cela représente de communiquer par email, une forme de sélection sur l’attention et qui est dans notre vision périphérique.